Les modalités de calcul des indemnités journalières sont modifiées depuis le 1er janvier 2015. Notamment, pour tout arrêt de travail consécutif à un accident du travail ou à une maladie professionnelle débutant à compter de cette date, le montant du gain journalier net est déterminé en déduisant du salaire de référence un taux forfaitaire de 21 %.

Par ailleurs les sommes ayant donné lieu à régularisation de cotisations ne sont plus réintégrées dans le calcul de l’indemnité journalière d’assurance maladie-maternité.

Enfin, l’accord du salarié n’est plus nécessaire pour que l’employeur soit subrogé de plein droit en cas de maintien du salaire, en totalité ou partie, sous déduction des indemnités journalières (Décret du 20-8-2014).