Pour valider un trimestre d’assurance vieillesse, les assurés doivent désormais percevoir un salaire ou un revenu professionnel correspondant à 150 heures de Smic (au lieu de 200 antérieurement). Cette mesure s’applique aux périodes postérieures au 31 décembre 2013 (Décret du 19-3-2014).

La liste des périodes d’assurance réputées cotisées, c’est-à-dire des périodes qui, bien que n’ayant pas donné lieu au versement de cotisations, sont prises en compte au titre de la retraite anticipée « carrières longues » est complétée pour les pensions prenant effet à compter du 1eravril 2014. Sont comptabilisées comme trimestres réputés cotisés les périodes de chômage indemnisées dans la limite de 4 trimestres (au lieu de 2 auparavant), les périodes de perception d’une pension d’invalidité dans la limite de 2 trimestres ainsi que tous les trimestres de majoration attribués au titre du compte personnel de la prévention de la pénibilité. Les périodes d’indemnisation au titre de l’assurance maternité sont également prises en compte dans la limite d’un trimestre par enfant. Auparavant, seuls 2 trimestres au maximum pouvaient être validés à ce titre (Décret du 19-3-2014).